Chaque année, le CHENE prend en charge près de 3000 animaux sauvages en détresse pour les soigner, les réhabiliter et les relâcher dans leur milieu naturel. Cela représente plus de 250 espèces, qui nécessitent des protocoles de nourrissages adaptés. Pour améliorer les conditions de travail des bénévoles, l’OFB a financé la refonte des deux cuisines dans les locaux de l’association, situés à Allouville-Bellefosse (76).

Préparer les repas des pensionnaires du CHENE est le lot quotidien des bénévoles et soigneurs. Au centre de sauvegarde, les animaux sauvages en convalescence et rééducation ont tous un régime alimentaire propre à leur espèce, qu’il est important de respecter pour leur donner toutes leurs chances de survie. Dédiées à la préparation de ces repas, deux cuisines servent à l’ensemble des équipes pour stocker la nourriture, composer les gamelles, ou encore faire la vaisselle.

Des travaux pris en charge à 80%

Dans le cadre du plan de relance national, le Parc naturel marin des estuaires picards et de la mer d’Opale, délégation départementale de l’Office Français pour la Biodiversité (OFB), a financé la réhabilitation des deux cuisines de l’association. Les travaux sont destinés à remplacer la chambre froide négative et mettre en place une chambre froide positive. L’intégralité des plans de travail et paillasses va être refaite en inox, et un lave-vaisselle professionnel va être installé dans l’une des cuisines. Avec la refonte complète des pièces et la mise en peinture, l’isolation sera également rénovée, et la mise aux normes du tableau électrique assurée.

Le montant de ces travaux s’élève à 54 936€ au total : 80% de cette somme est prise en charge par l’OFB, soit 43 949€. Le chantier a débuté la semaine du 4 octobre, et se poursuivra quelques semaines avant que les nouvelles cuisines soient opérationnelles.

Cuisine en travaux au CHENE – Marine Steinmann
What's your reaction?
4Cool0Upset0Love1Lol

Add Comment

© L’Association CHENE  – Conception Chouetteweb.fr

to top